Les plaintes et signalements en ligne: du factice à l’oubli

Que vaut les portails de signalement et plaintes en ligne de l’État pour ce qui est des animaux non-humains et des appels à la haine ?

Depuis un bon moment maintenant, l’État vante l’efficacité de ses plate-formes en ligne, mais la réalité est loin d’être rose.

A plusieurs occasions, surtout en début d’année, l’association est passée par ces plate-formes pour dénoncer l’illégalité des sites internets de ventes en ligne ou transite des annonces d’animaux ou encore des comptes Facebook aux propriétaires sans aucun scrupule.

Une plainte en ligne avait aussi été éditée par l’association concernant une maltraitance animale.

Aucune suite, aucune trace, aucun mail reçu.

Même les appels au meurtre passent inaperçu aux yeux des autorités. Et ce n’est là qu’un exemple.

Plate-formes factices ? Oubli ?

Le résultat est sans appel, s’il fallait donner une note, ce serait un 0.

C’est à se demander à quoi servent vraiment ces plate-formes…

Publicités